Flash Info

Pour consulter la librairie des Amis du Vieux Sauveterre,
cliquer ci-dessus

* * *
Les prochains salons à l’affiche
où le C.H.Ar sera bien présent:

Bagnères-de-Bigorre les 6 et 7 octobre 2018

Orthez les 13 et 14 octobre 2018
Jean-Louis Montané vice-président du C.H.Ar
et secrétaire de l’Amicale des Anciens Elèves des Ecoles Normales des Pyrénées-Atlantiques y tiendra une conférence
sur les instituteurs et institutrices des Basses-Pyrénées pendant la guerre 14-18:

« A travers les journaux de l’époque et les textes officiels de l’Instruction Publique, nous tenterons de répondre à la problématique de l’adaptation de l’école aux conditions de la guerre 14-18. Nous évoquerons le parcours de quelques instituteurs du secteur d’Orthez et nous verrons le rôle des institutrices et des épouses d’instituteurs »

* * *
Conférence de Martine CHENIAUX sur le camp de GURS
samedi 6 octobre 2018 à 14h30, à la Mairie d’Accous
organisé par l’association Partage et Culture en Aspe d’Accous
Transmettre la mémoire est une nécessité à l’heure où les derniers témoins de ces terribles évènements disparaissent un à un, ou ont déjà disparu. C’est encore le meilleur rempart à opposer à ceux qui osent le nier ou, pire, chercheraient à les ressusciter. Martine CHENIAUX évoquera le recueil de témoignages, c’est-à-dire un ensemble le plus diversifié possible du vécu et du ressenti de personnes qui, à des titres divers, furent impliqués dans ce drame que fut le camp de Gurs, pendant la dernière guerre mondiale.
* * *

Sur SudOuest.fr Dax du 2/5/18, un article de Sylvain Lapique rappelle qu’Henri Lefebvre né à Hagetmau, a vécu de nombreuses années à Navarrenx où il est décédé en 1991.
A 66 ans, il a une aura considérable dans le monde des sciences humaines, quand il intervient à l’université de Nanterre en octobre 1967, subjuguant l’auditoire étudiant par sa culture et sa prestance. Traducteur, auteur penseur des plus prolifiques avec plus de 60 ouvrages, traduit en 35 langues, il aborde la philosophie, la sociologie, la littérature, la géographie, la vie quotidienne… jusqu’à l’urbanisme et la libération sexuelle…
Le règlement de l’université interdisait alors aux garçons de rentrer dans la cité des filles… et la première grève des étudiants est partie de l’amphi qui porte désormais le nom d’Henri Lefebvre. Parmi les étudiants de Lefebvre, figuraient Daniel Cohn-Bendit et Rémi Hess… « Le mouvement du 22 mars » est bien le départ des évènements de 1968, dont le déclencheur serait Henri Lefebvre.
Dès 1966, avec Georges Lapassade d’Arbus et René Lourau de Gélos, ce sont trois Gascons opposés à la soumission, qui développent leurs idées dans la revue « Autogestion ». Ils seront très actifs durant le blocus de la Sorbonne, dans les groupes de réflexion à l’université et dans les rues de Paris.
La traduction de Lefebvre acquiert une notoriété mondiale avec son analyse à chaud et ses conférences. Sociologue de terrain et d’intervention, encourageant l’implication du chercheur, son influence reste très vivace dans les sciences humaines.
A suivre… la question posée par Rémi Hess biographe d’Henri Lefebvre : « comment une terre comme le Béarn a pu engendrer autant de penseurs de renom et si proches idéologiquement ? »
Car aux trois mousquetaires déjà cités, il faut ajouter l’anthropologue Gérard Althate, Roland Barthes et Pierre Bourdieu…

Le Cercle Historique de l’Arribère a publié trois ouvrages concernant Henri Lefebvre :
– « Le Cœur ouvert » Poésies d’Henri Lefebvre
– « Henri Lefebvre » Essai par le Dr Pierre Ganas
– « Les Communautés paysannes pyrénéennes » Thèse d’Henri Lefebvre
Voir librairie du C.H.Ar sur site http://bearndesgaves.fr/char/librairie/

 

 

Comments are closed.