3 – Poudrière

Poudrière. Construite en 1580 pour dégager les bas-côtés de l'église où étaient stockés armes et munitions, il s'agit d'un bâtiment à base carrée de 9,72 m de côté et qui porte un cordon à sa partie supérieure. L'épaisseur des murs est de 1,4 m. La très belle voûte intérieure en pierre transmet curieusement la voix et les sons, en diagonale d'un coin à l'autre, comme l'un des arcs de la basilique Saint-Jean-de-Latran à Rome. Le plancher d'origine en bois complètement pourri fût remplacé en 1843 par le dallage de pierres actuel, et des évents furent percés pour aérer le local. Primitivement entourée d'un mur de protection de 3,5 à 4 mètres de hauteur, on en distingue encore la trace au niveau du sol côté Sud-Est. Elle était l'unique magasin à poudre de la place et pouvait contenir jusqu'à 25 000 livres d'explosifs. Mais en 1718, cet édifice avait été jugé “ point assez à l'épreuve ”. A partir de 1890, elle a été surmontée pendant plusieurs dizaines d'années, d'un château d'eau. Modifiée pour cet usage par l'utilisation de pierres tirées du mur d'enceinte et de la demi-lune de Méritein (13), elle ne fût débarrassée de cette citerne qu'en 1956 et restaurée à la fin du XXe siècle dans ce que l'on suppose être son aspect originel.

Comments are closed.