Sus

"Sus qu'a toustem lou dessus"
(Sus à toujours le dessus)

"Hilhoutetes de Sus, que s'en an hèyt a cade dus"
(Fillettes de Sus, chacune a eu deux galants)

Toponymie et dénomination
Sus, petit village d'un peu moins de 400 habitants, d'une superficie de 1150 ha, est situé entre deux axes routiers (l’un menant à Mauléon et donc au Pays Basque, et l’autre à Oloron puis vers l’Espagne) possède lui aussi son histoire… Ainsi, son nom au XIIe siècle, était « Sus Maïour »
Trois "châteaux" (en fait deux belles maisons de maître, dont l'une date du XVIe siècle et un château du XIXe siècle ce dernier abrite, aujourd'hui, une communauté d'obédience chrétienne (qui n'a que peu de contact avec la population). Au centre du village se dressait une abbaye laïque (aujourd'hui, la mairie et l'école), ont trouvé, par le passé, place à Sus, témoignant ainsi de l’intérêt du site. De même, certains documents attestent de la présence dans le village d’un important quartier de Cagots (ou Chrestiaas) : quand on sait que l’habilité des « parias des Pyrénées » était reconnue et appréciée dans les métiers du bois, charpentiers, de menuisiers ou de la forge, on peut supposer que Sus devait, par le passé, avoir une activité artisanale relativement importante.
Sus se subdivise en plusieurs quartiers : dans la plaine, la Carrère avec la mairie et l'église, à flan de colline, le Bourguet, sur la crête, le Cor avec le fronton, et au sud, sur la route de Mauléon, le Hameau.

Population
Comme de nombreux villages de la région, la population se transforme, il ne reste que quatre exploitations agricoles en activité (vaches laitière et de boucherie ainsi que la culture du maïs). Il n'y a plus de commerce de proximité et il ne reste que peu d'artisans. On estime à 50 % le renouvellement de la population en 20 ans !

 

La source de Roland: lieu de légende
– d'après les photos de Pierre MARTIN

 

La source de Roland jaillit dans les bois de SUS.
Sur le bloc de pierre, il faut chercher, la croix, l'empreinte du sabot du cheval et la
brèche d'où jaillit la source.

Comments are closed.